Lorsque j’ai quitté la France pour la toute première fois en 2014 pour Guildford dans le Surrey, je parlais à peine anglais. Sérieusement, j’avais beau avoir des notes correctes en cours (~14 de moyenne), je ne pratiquais pas la langue au quotidien. Forcément j’appréhendais beaucoup la vie en Angleterre, j’avais très peur de ne pas parvenir à me faire comprendre, ou pire, de ne rien comprendre lorsqu’on me parlait.

J’ai commencé à apprendre la langue par tous les moyens possibles et voici 5 moyens qui m’ont aidée à améliorer rapidement mon niveau d’anglais. Si vous en avez d’autres, n’hésitez surtout pas à commenter l’article !

J’adore suivre les chaînes Youtube de Mmm English et de English with Lucy. je trouve que ces formats sont très intéressants car plutôt courts et interactifs. De plus les vidéos sont thématiques, et l’on peut choisir en fonction de nos besoins, j’aime beaucoup ce principe !

J’adore particulièrement ces deux chaînes car les contenus qu’on y trouve correspondent à mes besoins, mais il y en a beaucoup d’autres, n’hésitez pas à chercher celles qui vous conviennent.

Emma de Mmm English donne de nombreux conseils pour améliorer son anglais au quotidien dans des vidéos très sympas. On y trouve des conseils de prononciation, de grammaire, et d’utilisation de la langue anglaise en général.

English With Lucy, on est sur le même type de vidéos et de formats d’environ 12/15 minutes. Les informations sont claires et simples, avec des cas pratiques, des exercices de prononciation et de nombreux exemples très utiles.

C’est un format d’apprentissage dont je ne me lasse pas, j’adore les formats type vidéos, etc, mais parfois j’ai besoin de m’installer sur mon bureau, de griffonner sur papier ce que je viens d’entendre ou de voir afin de me l’approprier et de l’intégrer correctement.

Je regarde beaucoup de séries et depuis 4 ans je ne les regarde que en VO ou en VOSTEN, et ça change tout. Associer l’oral et la graphie des mots est très important pour l’apprentissage !

Pareil concernant les films que j’avais toujours vus en français, j’en ai revus quelques-uns en anglais, avec ou sans sous-titres. Je trouvais cela plus facile ainsi puisque je connaissais déjà le déroulé du film.

Lorsqu’on arrive dans une nouvelle ville on peut rejoindre des groupes d’entraide, ou des groupes d’échanges de langue. Lorsque nous vivions en Flandre nous avions rejoint plusieurs events de ce type. C’était amusant parce que l’anglais était la langue commune à tous, mais c’était aussi le moment de pouvoir pratiquer d’autres langues comme le chinois, l’espagnol, le français, ou à l’époque pour nous le flamand.

En Angleterre je souhaitais plutôt travailler l’anglais avec une personne dont c’est la langue natale, alors j’ai posté un message sur un groupe Facebook et quelques jours après je rencontrais Peter. Il est anglais et a vécu en France quelques années, puis il est revenu vivre en Angleterre. Il souhaitait pratiquer son français et moi l’anglais. Alors nous avons commencé à échanger par écrit jusqu’à nous voir pour prendre un café ensemble. Nous parlions en français dix minutes, puis en anglais les dix suivantes. C’était vraiment très amusant !
C’est une solution hyper simple qui permet également de socialiser et de s’intégrer dans sa ville.

J’ai des tonnes de carnets, j’adore noter des trucs, faire des listes, et cela dans mon apprentissage des langues également. j’ai un carnet qui me sert de carnet de vocabulaire en somme. J’y note les mots, verbes et expressions que je découvre. Cela me permet de m’en rappeler, d’y revenir, de les relire lorsque je viens y noter des mots nouveaux.

Et bien d’autres encore… comme :

  • * prendre des cours dans une école de langue ;
  • * trouver un tuteur particulier ;
  • * sortir de chez soi et aller à la rencontre d’autres gens, dans les shops, dans la rue, juste parler et s’habituer à la langue ;
  • * écouter la radio anglaise ;
  • * obtenir un emploi dans une société anglaise (je vous résumais mon expérience dans cet article « J’ai travaillé chez Caracoli à Guildford » ou alors travailler dans un charity shop ;
  • * rejoindre des soirées « language swap » dans votre ville ou des meetups.

Je continue tous ces tips au quotidien, et mon niveau d’anglais s’est nettement amélioré, fort heureusement ! Comme quoi, lorsqu’on n’a pas le choix, on apprend beaucoup plus vite !

Et vous, comment vous débrouillez-vous avec la langue du pays où vous vivez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. Hélène - Voyages ici et ailleurs

    C’est vraiment un point difficile pour moi et que j’ai dû mal à améliorer, j’ai essayé de reprendre les Grammar in use et Vocabulary in use que j’avais à l’unnif mais je n’ai tenu cette résolution que pour 2 leçons. C’est vraiment pas simple, surtout quand on travaille à temps plein dans la journée, on n’a pas trop envie de se plonger dans des exercices le soir…

    Répondre