Dree

Comme vous devez certainement déjà le savoir je suis en Master 2 GECI à Lyon2, et je viens de passer ma dernière semaine de cours. Mis à part mon stage qui commence au 1er février à Nantes, je suis en fin d’études. Certes y a toujours moyen d’aller à bac +8, mais la thèse ne fait plus partie des études vu que techniquement c’est un CDD. M’enfin bon…

Bac + 5 c’est déjà pas mal non ?

Vous voulez savoir ce que ça fait de savoir qu’on ne retournera plus à l’Université ? (normalement bien entendu… car on ne sait jamais il se peut que je reprenne des études un jour, pour refaire un M2 ou quelqu’autre formation)

Hé bien ça fait flipper ! Je me rappelle le jour des résultats du Baccalauréat comme si c’était hier, puis ces trois années à La Rochelle, une ville fabuleuse pour faire des études… Des salles de la FLLASH on voyait les bâteaux être mis à l’eau, la ville était sympas et les gens aussi. Puis Lorient une année, une ville que je n’ai pas vraiment aimée, alors qu’aux alentours la Bretagne offrait de superbes paysages… Et enfin Lyon depuis quelques mois. Et bam dans trois jours j’aurais déménagé, je rentrerais dans le Grand Ouest pour aller à Nantes durant trois mois et ensuite ?

Ensuite c’est le trou noir, l’inconnu, le grand saut !

Alors certes quand on regarde en avant ce monde inconnant et tout aussi excitant que flippant, on peut être plein d’espoir à s’imaginer dans un super bureau avec un super poste, on peut s’imaginer trouver le job de ses rêves, et espérer de toutes ses forces que quelqu’un verra mon cv et se dira « celle-là elle est vraiment ultra motivée, on voit qu’elle aime ce qu’elle fait, et bah tiens je la veux dans ma boîte !!« .

Mais on regarde aussi en arrière et là c’est un peu plus triste. Les études c’est un truc que j’aimais faire, les gros rush de fin décembre et de fin de semestre c’est une habitude. Oui en 5 ans on peut dire qu’on s’habitue: les prof’ à la bourre, ou qui nous zappent aussi, les alés de l’Université qui change la salle du cours ou annule un cours sans prévenir, ça aussi ça fait partie du jeu – et non ce n’est pas agréable-. Mais y a aussi ces fabuleuses rencontres ! Car la première année de fac c’est L’ANNEE à ne pas manquer. Et ces copains là, c’est ceux qu’on ne perd pas de vue !

Puis y a ces professeurs qui nous ont soit fait adorer une matière et ceux qui nous ont complètement dégoûté d’un domaine.

Mais dans l’ensemble je me rappelle avec beaucoup d’émotion de mes années rochelaises, je reste vraiment fan de ces villes de bord de mer.

Allez allez, je papote mais il me reste pas mal de boulot à rendre avant de partir de Lyon, et de commencer mon stage, so^^

Bonne soirée :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pas de commentaire

  1. mademoiselle-marie

    ohlalalala :) moi je finis mon bac +4 en juin, et dans la trouille totale de ne plus etre etudiante, et ba je continue encore pour un an avec un m2, je suis pas prete a voler de mes propres ailes je crois hihi

    Répondre
    • Dree

      Tu verras ça fait super bizarre de passer ses derniers instants à la fac…
      Bon courage :)

      Répondre
  2. miu

    Je connais pas Lyon, ais ce que je peux te dire, c’est que tu vas plus t’éclater à Nantes en trois mois, qu’à Lorient en un an! Cette ville-là faut y être né pour y rester…et encore :)

    Répondre
    • Dree

      Oui Lyon c’était top, je n’avais juste pas assez de temps pour me balader :p
      Mais Lorient olalala, j’ai détesté ! lol

      Répondre
  3. Mealin

    Tu vas voir Nantes c’est pas mal du tout dans le genre aussi ;-) n’hésite pas si t’as besoin de bon plans !

    Répondre
    • Dree

      Okey merci, j’y suis depuis 3 jours ça me plait bien.
      Bon je connaissais déjà mais je n’y vivais pas on va dire :)

      Répondre