S’asseoir quelques instants et respirer. Prendre du recul et réfléchir à ce qu’il s’est passé, sur ces jours, ces mois qui ont précédé ce moment, sur ces jours et ces mois qui ont succédé à ce moment. Cet instant précis où tout a éclaté en mille morceaux. Ce moment où ma bulle a explosé, où tout a basculé.
N’y rien comprendre. Nier. Mais avancer tout de même. Relever la tête, la garder hors de l’eau, continuer de respirer malgré tout, malgré la suffocation. Avoir envie de hurler, avoir envie de crier, avoir envie de m’éloigner. Le faire, ne pas revenir. Regarder en arrière mais continuer ma course folle. Celle qui me fait aller de l’avant. Ne pas regarder en arrière, avoir peur de trébucher, avoir peur de flancher, respirer. Continuer. Prétendre. Balbutier. M’épuiser. Cauchemarder. M’énerver. M’isoler. Me calmer. Vivre mes insomnies. Penser, revoir, revivre, re-sentir. Me rappeler. Commencer à parler. Accepter doucement, puis sûrement. Partager. Pardonner -un peu-.

Cette envie d’hurler encore, cette envie de briser des verres, de jeter mon téléphone par la fenêtre, de l’exploser. Le faire. Le regretter. M’essouffler. Crier. Hurler. Pleurer. Craquer -un peu-. Assez pour évacuer -un peu-. Respirer -beaucoup-. Evacuer -encore un peu-. Respirer -encore-. Craquer -encore un peu-. Éclater -un peu-. Juste un peu. Juste assez -pour continuer-.

Ouvrir les yeux. Accepter. Comprendre -un peu-. Evaluer. Évoluer. Accepter -vraiment-. Avancer. Craquer. Dormir. Travailler. Reprendre un rythme. Flancher encore -parfois-. Mais recommencer à rêver. Recommencer à aimer. Recommencer à croire. Recommencer à avoir envie. De tout, de rien, d’avancer, d’accepter, de ne plus prétendre, d’assumer, de rire, de vivre. Tout simplement.
Et me relever. Et espérer -encore-. Et surtout sourire -vraiment- et avancer. Toujours avancer.
Ne rien regretter. Mais accepter.
Et sourire encore.

adrie-espoir

Il y a des moments dans la vie qui nous bousculent plus que d’autres. Des moments où l’on perd le Nord, le Sud, la confiance en soi, l’envie même, la tête. Puis il y a ces moments où l’on se rend compte que certaines choses n’arrivent pas par hasard. Qu’il faut les accepter, accepter ce qu’il se passe, puis en faire quelque chose, de beau, de grand. Continuer tout simplement.
6 mois se sont passés. 6 mois compliqués. 6 mois qui ont changé ma vie.
Mais me revoilà.

Et cette fois… je n(e m)‘oublierai pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires

  1. Cathy Tchoupie

    juste coeur coeur ma copine !!!! le temps a fais son travail et tu a fais tout le reste ! maintenant, a toi , ta nouvelle vie, ton nouveau TOI, gros bisous

    Répondre
  2. Koalisa

    C’est très important parfois de savoir s’écouter et de ne pas s’effacer devant les autres… Tu as bien avancé on dirait, bravo ! Bises !

    Répondre
  3. Petitgris

    Si tu es arrivée à décrire ces moments que tu as traversés c’est que tu as fais du chemin et compris que c’est TA vie qui est importante ! Le plus dur est passé semble-t-il ! Bisous

    Répondre
  4. Marie - LesCarnets

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
    Je te souhaite d’être heureuse et que le bien-être et les nouvelles perspectives qui s’offrent à toi désormais ne soient qu’un micro-aperçu de ce qui t’attend ! Bref, je ne te souhaite que le meilleur, parce que tu le mérites. :)

    Répondre
  5. Natieak

    Parfois il faut laisser le temps au temps. Cela peut sembler long sur le moment mais, chaque jour qui passe te fait avancer vers autre chose tout doucement.

    Répondre
  6. Olivia Ladybird

    Cette dernière phrase… « Je ne m’oublierai pas », si tu savais comme je m’y retrouve !
    Superbe article, très bien écrit, triste, mais en effet plein d’espoir.
    Courage pour tout ce que tu as enduré, je ne sais pas de quoi il s’agit, mais j’espère sincèrement que ce n’est rien de grave.

    Répondre