Encore un mois passé à la vitesse de l’éclair, les jours se sont écoulés si vite que j’ai même eu du mal à m’en apercevoir, et il m’est arrivé à de nombreuses reprises de me tromper de date. Ce qui est un peu relou avouons-le !

Météo capricieuse

Octobre était vraiment un mois doux et très agréable par ici. Je me suis beaucoup amusée à jouer la Madame Météo en mode « oh la lumière change, il va pleuvoir ». Pour vous donne r un exemple, ces deux photos ont été prises à même pas 5 minutes d’intervalle :

Mais forcément, qui dit pluie et beau temps dit arc-en-ciel. Et j’en ai vu plein durant tout ce joli mois d’Octobre ! J’adore les attendre, les chercher, abandonner puis être surprise en regardant par la fenêtre. C’est un spectacle vraiment magnifique !

Impression 3D

Nous avions déjà deux imprimantes 3D, la première était un kit que mon mari souhaitait acquérir pour en apprendre un maximum sur le fonctionnement de ces appareils. Celle-ci avait nécessité un montage de 10 heures environ, et bien qu’elle fonctionnait très bien, il y avait TOUJOURS des problèmes comme le bed (l’endroit sur lequel on imprime) qui était détecté comme bancal parfois pour des raisons obscures (lol), donc il fallait beaucoup surveiller chaque impression. Lorsque nous faisions les impressions de visières pour le NHS on en devenait dingues car entre le bruit et la surveillance constante des impressions, c’était compliqué.

La seconde était une delta, celle-ci nous l’avions rachetée à un collègue de Wil, plus pour le fun qu’autre chose. Une imprimante Delta imprime différemment des imprimantes dites « cartésiennes ». En gros les imprimantes cartésiennes c’est le bed (dont je parlais plus haut) qui bouge, la tête d’impression ne bouge pas. Les Delta c’est l’inverse, le bed ne bouge pas mais la tête d’impression bouge grâce à un système de bras articulé. C’est trop trop beau à voir, j’adore !

Mais cette imprimante 3D nous ne l’utilisions pas vraiment, elle était ultra bruyante, c’était une horreur. Nous l’avons revendue puis nous avons acheté une imprimante PRUSA. Et là après un montage de 8 heures environ par mon chéri, nous l’avons testée… et ça n’avait rien à voir avec les deux autres imprimantes, en tous points :

  • Le bruit. Elle ne fait pas de bruit (le déshumidificateur d’air fait plus de bruit…), au point où je n’avais même pas entendu qu’elle avait commencé à imprimer…
  • La détection de filament. L’imprimante détecte s’il y a encore du filament dans la tête d’impression, et si ce n’est pas le cas elle s’arrête. Enfin bon, je ne vais pas vous faire un tuto sur l’impression 3D, celle-ci est juste ouffissime. Voilà, c’est dit.
  • La qualité. Encore un point sur lequel cette imprimante surpasse les autres. J’ai même découvert le bonheur du #firstlayerporn alors qu’avant cette first layer (première couche d’impression, qui doit « coller » au bed afin que tout l’impression tienne bien) était un véritable cauchemar, un coup ça ne prenait pas, un coup ça se décollait, voire même ça se rétractait mais bien sûr au début ça passait jusqu’à ce que toute l’impression se décolle… ce qui ruine bien entendu l’impression… Donc un raté et une perte de pla inutile.

Donc nous enchainons les impressions 3D, et c’est génial :]
Je vous raconterai nos aventures 3Desques dans un article dédié que je prépare depuis quelques temps déjà.

Couture à la machine à coudre

Rien qu’en l’écrivant j’entends le rire de ma mère lorsque je lui ai annoncé cela, j’ai cru qu’elle n’allait jamais s’arrêter ! Je me suis acheté une machine coudre ! Ca fait tellement longtemps que j’ai envie d’essayer, mais j’avais toujours une bonne excuse, manque de temps, manque de place, mais également le fait que c’est un hobby qui peut coûter cher lorsqu’on s’y met. Et rien que l’équipement peut être important alors que je n’y connais rien, et que je ne sais même pas si j’aime vraiment ça…

J’avais vraiment peur de me lasser très vite, de ne pas réussir à réaliser de jolies choses ou autres, mais après ces quelques semaines d’utilisation je peux dire que j’aime bien coudre, et surtout réaliser les patrons, créer des choses de mes mains. J’ai commencé par de tout petits projets pour apprendre à utiliser la machine et pour m’exercer mais ce week-end je m’attaque justement à mes vrais premiers « gros » projets. Je vous raconterai ça le mois prochain !

Balades au parc

Vous avez dû voir sur mon compte Instagram des tas de photos d’un parc qui est juste à côté de chez moi, à peine à quelques minutes à pied. Cet endroit est magnifique et j’adore y aller pour me promener et prendre l’air.

Ce que j’aime surtout dans ce parc ce sont tous ces arbres et leurs couleurs au fil des saisons. Forcément avec l’automne ils se parent de couleurs orangées, les feuilles tombent, c’est splendide.

Je crois qu’il n’y a rien de mieux qu’une balade pareille pour se changer les idées et faire un pause.

Et un nouveau confinement est annoncé

Et puis un nouveau lockdown était annoncé (et depuis commencé), alors même si cela remet encore en question (je n’ai juste pas envie d’écrire « annule » une nouvelle fois) tous nos plans pour voyager en France, je me console en me rappelant que nous pourrons tout de même continuer de nous balader dans ce magnifique parc.

Et vous, comment s’est déroulé votre mois d’octobre ?

Rendez-vous sur Hellocoton !