Je n’ai pas publié de portraits depuis quelques mois, pourtant plusieurs sont prêts en brouillon sur le blog ! Comme celui de Johanna du blog Miettes de vie, qui vit à Tokyo avec son mari et leur fils depuis avril 2017.
Elle nous raconte son expérience au Japon.

Prénom : Johanna
Âge : 33
Situation professionnelle : Mère au foyer
Situation personnelle (en couple ? , enfants ?, animaux ?) : En couple depuis 13 ans, mariée et maman depuis 3 ans, et minis tigres
BlogInstagram
Expatrié(e) au Japon depuis avril 2017.

Comment était ta vie avant l’expatriation ?
Avant c’etait plutôt métro, boulot, dodo tout ça conjugué avec une vie de parisienne ! Autant dire une vie des plus normale avec des horaires et habitudes normales. Tout ça, en mélangeant ma nouvelle vie de maman et free-lance.

Qu’est-ce qui t’a amené(e) à t’expatrier ?
Le travail de mon mari. Enfin plutôt sa recherche de travail à l’etranger. Ce n’est pas sa boîte française qui nous a envoyé ici donc nous sommes plutôt immigrés qu’expatriés ☺️ Il voulait changer depuis un moment, nous avons eu l’opportunité du Canada ou du Japon. Nous avons décidé de choisir l’inconnu et la découverte : le Japon que nous ne connaissions que par la télé !

Depuis combien de temps vis-tu là et combien de temps comptes-tu rester ?
Nous sommes ici depuis avril 2017 jusqu’a …. on ne sait pas vraiment 😂

https://www.instagram.com/p/BgykrqHF5AJ/?utm_source=ig_web_copy_link

L’expatriation était quelquechose que tu voulais tenter ?
Oui depuis toujours. je savais qu’avec le métier de mon mari nous serions amené à déménager à l’etranger mais je ne savais pas quand ! J’ai toujours aimé voyager et découvrir de nouvelles cultures alors ce projet d’expatriation me tenait à cœur.

Comment se sont passés les préparatifs du déménagement ? Tu peux nous raconter ?
Alors ils se sont passés très très rapidement. 2 mois si je me souviens bien. Nous avons eu un retour positif fin janvier 2017 et en mars de la même année, nous quittions notre petite vie parisienne. Il a fallu faire très vite étant donné que la nouvelle entreprise de mon mari le voulait sur place pour le mois d’avril. On a pas vraiment eu le temps de réaliser ce que nous faisions, nous avons tout vendu/donné ou presque. Nous sommes partis avec le strict minimum et nous avons fait partir nos affaires par cargo. Le reste nous l’avons laissé à la famille ou amis. (Nous avons même dû laisser nos chats pendant un an avant de pouvoir les faire venir).

Y avait-il des démarches particulières à faire/à prévoir pour ce pays ?
Pour pouvoir venir en couple, il faut être marié. C’est impératif pour ce pays. Il faut aussi obtenir un visa travail sponsorisé par une entreprise japonaise ou étant sur le sol japonais. Cela facilite les démarches. En 2 mois à peine, nous avions nos visas pour rentrer dans le pays. Nous avons un visa de 5 ans grâce au visa high skill level de mon mari, ce qui a m’a permis d’avoir en plus de mon visa épouse une autorisation sur mon visa de pouvoir travailler 28h/semaine si je le souhaite.
Tout va très vite au Japon … à peine arrivé sur le territoire, nous avons eu notre « résident card » qu’il a juste fallu activer dans la semaine de notre arrivée en nous inscrivant sur la liste de la mairie de notre quartier.

https://www.instagram.com/p/Bp4k8mclckC/?utm_source=ig_web_copy_link

Peux-tu nous dire ce qui t’a le plus « choqué(e) » / sauté aux yeux à ton arrivée dans ce pays ?
Ce qui m’a littéralement sauté aux yeux des mon arrivée ce fut la langue. Je parle le français, l’espagnol et l’anglais mais je n’avais aucune notion du japonais. Il y a eu aussi cette différence de culture très réservée, fermée… qui n’est pas dans nos habitudes d’européens. Ici les gens ne se disent pas bonjour, sourient très peu, ne parlent pas anglais (ou très très rarement), ne disent pas ce qu’ils pensent, ne se parlent pas entre eux … Sur le coup, c’est très agressif comparé à l’Europe.

Comment t’es-tu intégrée ? (tant niveau langue, que socialement)
Alors ne parlant pas du tout japonais, j’ai essayé d’apprendre par moi même … ce qui fut un gros échec. Le japonais est une langue très difficile et très différente de la notre. J’aurai pu prendre des cours mais avec ma vie de maman, cela ne collait pas ! Alors comme je ne travaillais pas et que je devais quand même occuper un enfant de 1 an été demi, je me suis mise à explorer mes alentours, à aller dans des groupes de mamans/bébés (choses que je n’aurai jamais faites en France), à chercher des lieux ou faire connaissances … Je n’ai pas voulu au début être avec d’autres expatriés et plutôt apprendre à connaître les japonais et leur vie de tous les jours. Mais ici, c’est très dur quand on ne parle pas la langue.. mais au bout d’un an et demi presque, j’ai pu faire la connaissance de français, anglais, indiens qui ont pu m’aider au quotidien.

https://www.instagram.com/p/BoqK4Hbg8lk/?utm_source=ig_web_copy_link

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu es expat’ ?
Ce qui a changé ? C’est que je ne travaille plus. Je suis devenue maman au foyer. Non pas par envie mais parce que pour le moment, je ne peux pas faire autrement vu que je ne parle pas le japonais. J’ai aussi appris à vivre avec le rythme japonais (se lever tôt, manger à différents horaires…) a part ça, m’a vie est toujours la même, avec une routine bien établie pour pouvoir garder un bon équilibre de vie. Ne pas trop changer son quotidien.

Comment cela se passe avec ton fils ? Comment as-tu fait pour l’aider à la transition ?
Alors oui, j’ai un enfant de 3 ans bientôt. Il est arrivé ici, il n’avait qu’un an et demi. Lui s’est très bien adapté à ce nouveau pays, à cette nouvelle culture. Je l’ai aidé en étant le plus présente pour lui, mais aussi en l’aidant à garder contact avec son papi et sa mamie qu’il voyait tous les jours via Messenger. Lui qui ne parlait que très peu le français à notre arrivé, est presque trilingue maintenant. Nous l’avons mis dans une école américaine (a 5mn de la maison) car nous avons reçu de nombreux refus d’ecoles japonaises (soit parce qu’il n’etait pas japonais, soit parce que le papa ne l’etait pas soit parce qu’ils ne comprenaient pas du tout et nous disaient non avant que l’on demande). Et je dois dire qu’il m’epate a s’adapter avec autant de facilité dans un milieu 100% full english (les petits japonais de son école ont une assistante japonaise pour faire la transition entre les 2 langues mais pas mon fils lol donc il fait comme il peut). Il parle aussi japonais avec ses copains, et des fois avec moi. Je crois bien que c’est lui qui m’apprend la plupart des mots/phrases que je connais !!!
Il a fallu s’habituer à la nourriture japonaise, et ce fut avec le plus grand plaisir qu’il a goûté à tout et mangé avec envie (a cet âge la c’est plutôt dur haha)

https://www.instagram.com/p/Bs7Z4vll8c2/?utm_source=ig_web_copy_link

Comment as-tu réussi à concilier vie perso / expat / vie pro ?
Je l’ai eu très dur. Ayant arrêtée de travailler pour le suivre, et n’ayant que mon fils à m’occuper, je n’ai pas su trouver ma place immédiatement. Puis je n’ai pas réalisé de suite, je pense que nous avions déménagé pour de bons à l’autre bout du pays. J’ai eu le mal du pays très vite, et je suis revenue 2/3 mois en France, afin de reprendre mes repères, de réaliser ce que cette nouvelle vie signifiait pour moi. Ce fut très dur de tout laisser en plan mais ce fut pour le mieux. Et je suis revenue dans de meilleures conditions. En ayant en tête, de nouveaux projets autant professionnels que personnels.

As-tu eu des inquiétudes, des moments de solitude ?
Les premiers mois non mais par la suite oui. L’éloignement De la famille, cette nouvelle vie, ces nouveaux codes et surtout cette mise à l’ecart Par les japonais envers mon fils ou moi, pas fait exprès mais ressentie très fortement…. ce qui a contribué à ce mal de pays et à être au final exclue tout en essayant de s’integrer.

Quelles étaient tes peurs / envies / projets ?
J’avais très peur de faire « capoter » cette expatriation qui me tenait très à cœur. Alors j’ai fait tout ce que je pouvais pour m’integrer Au mieux, participer à la vie de famille activement, celle de l’ecole De mon fils mais aussi personnellement. Prendre du temps pour soi, pour réfléchir, trouver des projets (pros,persos qu’importe). Se donner un but pour ne pas tout faire rater.

https://www.instagram.com/p/Bej36k0lhtm/?utm_source=ig_web_copy_link

Qu’est-ce qui te manque le plus de ton pays d’origine ?
La famille et la nourriture 😂

Te vois-tu revenir dans ton pays d’origine un jour ?
Non. Après avoir entendu que le Japon était un des pays les plus dur pour une première expatriation, je suis ouverte à tout changement et avec un plaisir et une envie de découvrir le monde encore plus grande. Et puis, maintenant que mes parents ont déménagé en Espagne, la seule raison de revenir en France serait pour voir ma sœur, la famille et les amis.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas manquer dans ton pays d’adoption ?

  • à manger : n’aimant pas les sushis (oui c’est un comble d’habiter au Japon et de ne pas aimer ça) je dirai les ramens. Je ne connais pas toutes les spécialités japonaises, mais il faut essayer !!!
  • à boire : les boissons en tout genre bizarres et il y en a une tonne !!
  • à voir : tout dépend ce que l’on aime faire … pour moi, les temples et parcs. Ainsi que les nombreuses villes si différentes les unes des autres ! Puis au Japon, il y a toujours quelque chose a faire/voir. c’est un pays très riche.
  • à faire : Tout !!! Il faut vraiment tout tester ici !!
  • à savoir : Ne pas partir en pensant que les japonais parlent anglais xD Prévoir du liquide. Tout est accessible pour les enfants/familles.
https://www.instagram.com/p/Bl23CGoAYJw/?utm_source=ig_web_copy_link

Quels sont tes conseils pour ceux qui souhaitent s’expatrier de manière générale ou dans ton pays d’adoption ?
Alors pour une première expatriation, je pense que ce n’est pas l’ideal Mais cela se tente (la preuve. :p) il faut s’armer de patience et surtout savoir a quoi s’attendre et ne pas partir vers l’inconnu comme moi !!

Comment as-tu appréhendé la langue de ton pays d’adoption ?
Tres cool lol je ne me suis pas trop prise la tête en sachant que c’est une langue hyper difficile, que je ne parlerai pas ailleurs qu’ici, je me contente des phrases accessibles.

https://www.instagram.com/p/BhleAK1l84K/?utm_source=ig_web_copy_link

T’y es-tu fait des amis ? Si oui comment, si non pourquoi ?
Au début non, j’ai eu beaucoup de mal car apparemment (d’après ce que l’on m’a dit par la suite) on me trouvait « trop » sociable … moi qui suis tellement timide ^^ mais maintenant oui. Il faut dire que j’ai commencé a aller vers plus de communautés françaises/anglaises et donc je me sens plus a l’aise. Mais je fais aussi des connaissances/amies japonaises parlant anglais. Ça aide énormément. Mais cela reste de l’amitié « timide », qui prend du temps !! Tu as d’autres choses à rajouter ?
La je ne vois pas trop mais si il y a d’autres questions, j’y répondrai avec plaisir !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !