Au tour de Marion de nous raconter son aventure de l’expatriation au Canada, à Vancouver.
Merci à toi ! :]

Prénom : Marion
Âge : 28 ans
Situation professionnelle : Talent Acquisition Manager
Situation personnelle : en couple
Instagram
Expatrié(e) depuis Novembre 2014 à Vancouver, Canada.

Comment était ta vie avant l’expatriation ?

Ma vie était très bien avant de partir, je venais de terminer mes études, j’étais bien installée sur Annecy entourée de nos amis et nos familles.

Qu’est-ce qui t’a amenée à t’expatrier ?

1/ l’anglais, je voulais être capable de vivre dans une ville totalement anglophone et de travailler dans un environnement 100% anglophone.
+ le fait de parler anglais permet de discuter avec beaucoup plus de personnes et donne une ouverture sur des articles, des news, des points de vue différents que nous n’avons pas en parlant uniquement français.;
2/ la curiosité de découvrir une nouvelle culture, pas seulement en vacances, mais en s’intégrant rééellement avec des locaux, en l’occurence ici des Canadiens anglophones.

Depuis combien de temps vis-tu là et combien de temps comptes-tu rester ?

Je suis arrivée à Vancouver avec mon ami en Novembre 2014 et nous prévoyons de rentrer en France début 2019.

L’expatriation était quelquechose que tu voulais tenter ?

Oui absolument !! J’étais vraiment curieuse de vivre à l’étranger et d’apprendre une autre langue, culture, de nouvelles habitudes, je voulais avoir cette ouverture d’esprit que nous avons uniquement en vivant dans un autre pays que le sien.

Comment se sont passés les préparatifs du déménagement ? Tu peux nous raconter ?

Oui ça s’est très bien passé puisque nous sommes arrivés en PVT, donc une valise chacun (c’est là que nous réalisons aussi à quel point nous apportions beaucoup trop d’importance à des choses matérielles).
Nous avons d’abord vécu en coloc avec des Canadiens et ensuite pris notre propre appartement que nous avons meublé avec de la récupération et de la seconde main.

Y avait-il des démarches particulières à faire/à prévoir pour ce pays ?

Non, à part le visa de travail et une assurance.

Peux-tu nous dire ce qui t’a le plus sauté aux yeux à ton arrivée dans ce pays ?

Je pense que le choc à Vancouver est plutôt positif puisqu’ici les gens sont super respectueux et tolérants, par exemple pour prendre le bus, les gens font la queue les uns derrière les autres, personne ne double.
Ils sont aussi très sociables et parlent facilement sans aucune raison ou attente particulière, juste pour partager un moment.

La notion d’amitié est différente ici, et il est difficile de créer une vraie relation amicale avec des Canadiens de Vancouver, les Canadiens de Toronto par exemple ressentent la même chose envers les Vancouvérites,c’est vraiment particulier à Vancouver.

Comment t’es-tu intégrée ?

Le travail est le meilleur moyen de s’intégrer; de comprendre la culture et les habitudes. Ensuite en faisant des activités via le travail ou des hobbies est aussi une bonne façon de s’intégrer.

En ce qui concerne l’anglais, Vancouver est une ville multi-culturelle donc ils ont l’habitude d’avoir des internationaux avec un accent étranger ou même un niveau d’anglais moyen, ce qui était mon cas au début. Ils sont patients donc c’est vraiment idéal pour apprendre l’anglais.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu es expat’ ?

Je suis beaucoup plus patiente ! Je suis beaucoup plus tolérente ! pas que je ne l’étais pas avant ;) mais je le suis encore plus.
J’ai aussi beaucou appris sur moi-même, mes réactions, ce que je voulais vraiment, mes priorités… C’est une excellente expérience pour soi !

Qu’est-ce qui te manque le plus de ton pays d’origine ?

La bonne nourriture française et le bon vin à un prix décent !!!!!

Te vois-tu revenir dans ton pays d’origine un jour ?

Oui ! J’adore la France !

Qu’est-ce qu’il ne faut pas manquer dans ton pays d’adoption ?

– à manger => la poutine
– à boire => le Ceasar est la spécialité de Vancouver
– à voir => ohlalala je pourrais écrire des lignes et des lignes sur ce qu’il y a à voir à Vancouver, c’est une région absolument splendide !! Après presque 4 ans d’expatriation nous n’avons pas encore tout vu !!
– à faire => Randonnées, camping, ski, raquettes, plage, sports nautiques… il y a tellement de choses à faire !!!
– à savoir => Vancouver est extrêmement cher ! C’est quelque chose à savoir et à prévoir !

Quels sont tes conseils pour ceux qui souhaitent s’expatrier de manière générale ou dans ton pays d’adoption ?

Je vais parler pour Vancouver car le Canada est grand et c’est vraiment différent d’une province à l’autre.
Pour Vancouver ce qu’il faut savoir:
– c’est cher (on paie la qualité de vie absolument extraordinaire ici) donc venez avec un peu d’argent pour emménager sereinement.
– c’est une ville plutôt orientée start-up et métiers de l’informatique
– c’est une ville entourée des montagnes et de l’océan, si vous êtes plutôt activités Outdoor c’est parfait, si vous préférez la culture et les musées, ce n’est pas la meilleure ville au Canada.
– Il y a une grande communauté francaise, très soudée, c’est vraiment super quand on arrive.

L’expatriation de manière générale est une super aventure, quelle qu’en soit l’issue, on apprend beaucoup sur les autres et sur soi ! C’est tellement enrichissant !

Comment as-tu appréhendé la langue de ton pays d’adoption ?

Ohlala mon anglais était vraiment pas top quand je suis arrivée mais je savais aussi qu’en pratiquant j’allais m’améliorer.
Il ne faut pas avoir un ego surdimensionné car au début avec un anglais moyen il y a plein de situations akward où on ne comprend rien !! Avec le recul c’est plutôt drôle :)

T’y es-tu fait des amis ? Si oui comment, si non pourquoi ?

Oui beaucoup d’amis Francophones au final !!! d’autres amis internationaux ou canadiens de Vancouver à travers le boulot où les événements professionels.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Morgan ELEGOET

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant, ça serait super d’avoir la suite avec le retour en France.
    Car de ce que j’ai pu lire, c’est très difficile de revenir une fois qu’on est parti, car il faut repartir de zéro au niveau administratif (très chiant chez nous), que les entreprises ne prennent pas forcément en compte l’expérience acquise hors de France et les français à priori n’aiment pas trop les expat qui reviennent. Vu que je pense partir moi-même, je suis plutôt curieux à ce sujet☺.

    Répondre
  2. Nathalie CookieetAttila

    Chouette article! :D
    Je ne me rends pas compte que la vie d’expatrié a quelque chose de spécial aux yeux des autres. Mais parfois je me dis « Waw je vis à Prague, c’est quand même super cool ».
    C’est toujours intéressant de voir ce que les autres ont à partager de leur expérience!
    J’adorerais partager mon expérience si tu recherches quelqu’un, fais moi signe :D

    Répondre