Le stress et moi c’est une longue histoire d’amour, enfin le stress m’aime plus que je ne l’aime hein. Car moi… il a plutôt tendance à me saouler… Trop collant, trop étouffant et parfois même gênant. Un vrai boulet qui est plutôt lourd et difficile à gérer que ce soit en privé comme en public d’ailleurs, une vraie catastrophe ambulante ! Autant dire que je me passerais bien de le trimbaler partout où je vais. Un truc lui tape à l’œil, lui vient à l’esprit et bim, il me dérange. Pour vous dire, cela a même été handicapant parfois, au point de devoir annuler au dernier moment parce qu’il créait « une crise ».
Sans devenir une Drama Queen pour autant, il faut bien admettre que le stress est difficile à gérer au quotidien. C’est pourquoi depuis trois ans, j’ai décidé de m’en libérer. Enfin d’essayer en tous cas, car ça ne se fait pas en claquant des doigts. Et je dois dire que depuis trois ans mon bilan est plutôt positif. J’ai testé pas mal de choses, et je pense avoir trouvé un équilibre aujourd’hui en combinant plusieurs techniques qui, additionnées et mises en pratique au quotidien m’ont aidée à prendre du recul et à mieux gérer mon stress.
D’où cet article ! En fait j’ai décidé de créer une catégorie dédiée au bien-être dans laquelle je partagerai mes tests, découvertes et quelques conseils issus de ma propre expérience. J’espère aussi que vous pourrez me partager les vôtres !

mamzeldree25042016

D’où me vient cette idée ?

Pour la stressée que je suis, au départ il était question de mettre une sorte de « plan d’urgence » en place, donc d’apprendre à éviter ces crises mais aussi à les gérer si elles se déclenchaient. Et pour cela je me suis intéressée aux méthodes de respiration, à la sophrologie, et même à l’hypnothérapie plus récemment (il y a deux mois). J’ai lu bon nombre de livres sur la psychologie positive, pris du temps pour moi, … . Je vous en parlerai plus en détails dans des articles dédiés.

Une fois ces techniques intégrées, il m’était nécessaire d’apprendre à prendre du recul, à changer de point de vue et apprendre à me focaliser sur le positif. Car le stress amène le stress, une simple inquiétude peut se transformer en angoisse qui génère encore plus de stress et d’angoisse… . C’est de l’auto-trolling ! Un cercle vicieux… Mais bon, pas besoin de vous faire un dessin, je suis sûre (malheureusement) que vous connaissez aussi !

Quoi qu’il en soit, dans mon cas tout était lié à la vie que je menais. A cette époque j’étais à Paris, je bossais chez Phone House et même si j’adorais mon travail et mes collègues je détestais Paris. Alors certes, grande ville, plein de trucs à faire, etc, mais je n’étais pas chez moi, j’étais loin des miens et il y avait beaucoup trop de monde à mon goût. Et puis mes voisins étaient complètement barrés (le voisin du dessus s’engueulait tout le temps avec sa femme -puis ils se réconciliaient beaucoup trop bruyamment-, celui d’à-côté jouait du djambé à n’importe quelle heure de la journée, un autre vendait des produits illicites et il y a eu plusieurs descentes de flics à 6h du matin…)… Autant dire que c’était le gros dawa dans mon petit appartement hors de prix de Suresnes et que ma Province me manquait. Puis j’ai changé de boulot, j’ai encore plus galéré, entre le travail qui n’était pas celui que je croyais/espéré, et surtout les transports en commun… un tram, deux trains pour faire… à peine 4 kilomètres… Mais à Paris, la magie des transports me faisait perdre un temps fou (et ma patience). 2 trains, 1 trams, beaucoup trop de raisons additionnées pour être toujours à la bourre. Encore une belle source d’angoisse. Bienvenue dans la folie parisienne !
J’ai tenu 4 mois.

Et c’est là que tout a commencé pour moi, c’est à ce moment là que j’ai décidé que mon bien-être personnel (et mental) n’étaient pas à négliger !
La réalité et la vie aidant, je suis rentrée dans le Grand Ouest et je me suis mise en Freelance. Je voulais bosser pour moi-même, faire les projets qui ME tenaient à cœur, pouvoir dire NON, et développer mes compétences en fonction des projets, ne pas me cantonner à telle ou telle mission. Enfin, je vous en ai déjà parlé sur le blog dans les articles »Devenir Freelance » puis dans mon récap’ « Deux ans en Freelance« . Je me suis lancée dans un nouveau challenge, très stressant mais pour une fois je me battais pour moi-même, et pas pour de mauvaises raisons. Ma vie n’est pas devenue plus facile, mais elle me correspond mieux, et ça c’était un premier pas à franchir pour moi.

La suite des mes découvertes, je vous en parlerai dans un prochain article ! En attendant racontez-moi, quelles sont ces choses qui vous stressent et vous angoissent dans votre quotidien ?
Et surtout comment parvenez-vous à calmer vos inquiétudes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. lulu

    Ah le stress !! Au secours ….
    J’essaie de garder la positive attitude mais je n’ai rien trouver qui me calme vraiment.
    Bises

    Répondre
  2. Koalisa

    Je suis une grande stressée aussi et je fais pas mal de sophrologie depuis un an, ça m’aide beaucoup. Il m’a fallu aussi intégrer qu’on ne peut jamais tout contrôler dans sa vie et qu’il faut savoir lâcher prise par moments, notamment au niveau du travail. Plus facile à dire qu’à faire, c’est sûr ! Je te souhaite de trouver les bonnes techniques pour être moins stressée car le stress pourrit la vie, c’est certain… Bises !

    Répondre